La Chronique du mois

Chaque mois, La Région Nord Vaudois invite Karine Tissot à rédiger une chronique en page 2 du journal.


Philippe Barde, Archétype ambigu, 2001, porcelaine, 31 x 31 cm, donation Claudine et Sven Widgren

L’art, quelque-chose d’utile

« Je crois que Jotépha est le premier homme au monde qui m’ait tenu ce langage – ce langage d’enfant, car il faut l’être, n’est-ce pas, pour s’imaginer qu’un artiste soit quelque chose d’utile… » C’est lors d’un de ses séjours à Thaïti que Paul Gauguin fait la rencontre de ce jeune indigène avec lequel il se lie d’amitié. Un jour Jotépha lui explique « avec simplicité, avec sincérité, que, [lui, Gauguin], [il] n’étai[t] pas comme les autres, qu[‘il] pouvai[t] des choses dont les autres étaient incapables ». Voilà où se situe vraisemblablement l’aspect « utile » de l’art. Et de cette utilité, on peut s’en convaincre de nos jours puisqu’il y a de plus en plus d’institutions et de manifestations liées au domaine, à son appréciation et à sa consommation. Le public est également en constante augmentation dans ces événements, il est gourmand, multiplie ses visites, voyage pour l’art. Et de là naît, parfois, un goût pour la collection. On connaît bien sûr les très grands collectionneurs, ceux qui font parler d’eux dans la presse, mais « il est encore des collectionneurs qui ne songent pas à rivaliser avec les musées, qui ne voient pas dans les œuvres les indicateurs de leur puissance », pour reprendre les termes de Christian Bernard, directeur du Musée d’art moderne et contemporain de Genève au sujet de la collection de Claudine et Sven Widgren. 40 ans durant, ce couple a vécu dans la proximité des objets collectionnés qui ont petit à petit saturé leur appartement genevois. L’art a défini leur cadre de vie, leur style de pensée. Il s’est avéré, pour ces deux personnes, utile et significatif au quotidien. Aujourd’hui, son épouse étant décédée, Sven Widgren, originaire du canton de Vaud, a décidé de faire une donation d’une partie de sa collection à la Ville d’Yverdon-les-Bains – ville avec laquelle il n’a pas d’autre lien que d’y avoir fait son service militaire (!) mais ville qu’il tient en haute estime pour avoir ouvert un Centre d’art contemporain l’an dernier. Ainsi, une vingtaine de pièces d’une qualité indéniable, réalisées par des noms qui résonnent au-delà de la région – Philippe Barde, Anne Blanchet, Jean Crotti, Sylvie Fleury, Michel Huelin et bien d’autres – rejoignent cette année la collection du Fonds d’art visuel de la ville. Produites par des artistes ayant un lien fort avec le canton de Vaud, les œuvres acquises se caractérisent par leurs motifs abstraits, leur géométrie prégnante et tout ce qui fait l’attrait de cette collection privée.

Karine Tissot - novembre 2014

Inscription à notre lettre d'information Nous suivre sur les réseaux sociaux  
Ville d'Yverdon-les-Bains
   
   
2013 - d&DA: so2design.ch